2 méthodes de growth hacking sur les réseaux sociaux

De nos jours, il est indispensable de passer par Internet si on veut développer son entreprise. Le growth hacking est l’une des méthodes les plus récentes pour attirer l’œil des consommateurs. Dans cet article, nous allons voir les techniques les plus utilisées dans le growth hacking sur les réseaux sociaux.

growth hacking réseaux sociaux

Qu’est-ce que le growth hacking ?

Le growth hacking est un ensemble de techniques de marketing pour accélérer la croissance d’une startup.

En résumé, cela consiste à attirer l’attention sur un produit ou un service. Ensuite, il faut donner entière satisfaction aux premiers consommateurs et les rendre réguliers dans leur utilisation du produit ou du service. Dans cette optique, il faut que l’utilisateur ait une expérience positive sur le produit.

Pour continuer, il faut faire en sorte qu’ils vantent la qualité du produit auprès d’autres personnes. Ici, il faut les mettre en valeur avec des petites récompenses en échange de leur partage auprès d’autres individus.

La souscription aux offres et les clics pour des publicités permettront enfin d’atteindre de la monétisation, soit l’augmentation des revenus et donc la croissance de la start-up. Si on désire en savoir plus, on apprendre le growth hacking sur Pinterest avec Abc-multimedia.com.

growth hacking réseaux sociaux

L’exploitation de la preuve sociale

Il s’agit d’un concept selon lequel la plupart des gens attachent une attention particulière à l’avis des autres individus. De ce fait, ils ont tendance à adapter leur comportement en fonction des actions des autres. D’ailleurs, le growth hacking fait partie des étapes pour obtenir une meilleure visibilité sur Google.

La stratégie consiste alors à montrer des vidéos d’utilisateurs montrant des témoignages de la qualité d’un produit ou d’un service. C’est un système qui a fait preuve depuis bien longtemps, mais l’influence encore plus grandissante des réseaux sociaux a amplifié le phénomène.

En effet, la preuve sociale incite les utilisateurs à interagir. La vision des réactions des autres individus les rassure dans leurs décisions. Toute action entreprise sur les réseaux sociaux a des répercussions bénéfiques pour le growth hacking.

C’est pourquoi il ne faut pas hésiter à placer toutes sortes de recommandations ou témoignages sur les médias sociaux d’une startup. Pour cela, il suffit de poster un sujet polémique et de demander l’avis des abonnés.

En effet, un post délicat sera assuré d’obtenir un nombre important de réactions. C’est un excellent moyen de lancer une discussion à propos d’un produit ou d’un service, mais surtout de le mettre en valeur.

Même un clic sur le bouton « j’aime » peut avoir un impact peut avoir un impact important sur les actions entreprises. Dans ce cas — ci par exemple, une option sur WordPress permet de bloquer l’accès à un lien jusqu’à l’obtention d’une mention j’aime sur tous les réseaux sociaux auquel on est membre. Dans le cas où le visiteur d’une page est intéressé, il n’aura d’autre choix pour accéder au contenu.

growth hacking réseaux sociaux

L’offre gratuite

L’offre d’un service ou d’un produit gratuit est la méthode la plus simple à faire sur les réseaux sociaux. Quand un service est gratuit, il se popularise très vite. Et la viralité du bouche-à-oreille est une arme très puissante pour attirer un grand nombre d’utilisateurs. Offrir un service de bonne qualité et gratuitement est le meilleur moyen de se faire une publicité à moindre coût et d’augmenter sa notoriété et sa visibilité.

L’exemple le plus marquant concerne le jeu Candy Crush qui s’est implanté sur Facebook. En jouant, les joueurs publiaient automatiquement sur leur fil d’actualité. Et pour continuer sa progression, un joueur avait l’option de partager avec ses amis Facebook. De cette manière, le jeu s’est popularisé à une vitesse fulgurante pour devenir l’un des jeux les plus téléchargés sur l’App Store.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Ces articles devraient aussi vous intéresser :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.