Un virus malveillant se propage sur Facebook Messenger sous forme de lien vidéo

Les utilisateurs de Messenger, l’application dédiée à la messagerie instantanée sur Facebook devront se méfier du virus qui circule sur le réseau social depuis quelques jours. Il se présente sous la forme d’un lien envoyé par l’un des contacts via Messenger. En cliquant sur le lien, l’installation du malware s’active automatiquement.

Kaspersky met en lumière la présence du malware

La société de sécurité informatique Kaspersky Lab a vite alerté le problème sur sa plateforme SecureList pour mettre en garde contre ce malware multiforme. Ce dernier envoie un lien sous l’identité d’un ami avec un lien bit.ly renvoyant vers une page qui affiche des allures de Google Docs où est généré une vidéo depuis les images Facebook de cet ami.

Si vous cherchez à lancer la vidéo en question, un adware malveillant est immédiatement installé et affiche des publicités. Généralement, l’internaute est renvoyé vers un autre site web lorsqu’il clique sur la vidéo. Soit, sur Firefox et Safari où le lien envoie vers une installation Adobe Flash Player, soit sur chrome vers une page imitant YouTube avec un message pop-up informant que la vidéo ne peut être lancée.

Un virus à vocation publicitaire

Son fonctionnement n’a rien de révolutionnaire, mais a quand même été bien réalisé. Le virus ressemble à ces logiciels malveillants habituels qui redirigent l’internaute vers d’autres sites web. Du moins, il n’a à priori qu’une visée de pishing ou publicitaire. De quoi rassurer les victimes qui se sont fait avoir.

L’analyse du virus est en cours, mais les bruits courent qu’il s’agirait d’une campagne qui a pour but de répandre un adware, et générer par conséquent des revenus publicitaires. Pour éviter de tomber dans la fosse au lion, ne cliquez sur aucun lien suspect, peu importe l’envoyeur.

Pensez également à mettre à jour votre antivirus pour sécuriser votre système informatique, car ce vicieux malware peut aller jusqu’à s’emparer de vos données personnelles. Heureusement, il ne représente pas de réel danger pour les appareils informatiques en tant que simple logiciel.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Ces articles devraient aussi vous intéresser :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.