Changer d’hébergeur web : 5 erreurs à éviter

Nous vous parlions il y a quelques mois des manières d’améliorer la productivité en travaillant sur internet. Aujourd’hui, nous allons aborder un sujet tout aussi intéressant : le choix d’un hébergeur web. Votre hébergeur web ne vous convient plus car il est devenu trop cher ? Vous connaissez souvent des pannes ou l’offre n’est plus adaptée à vos besoins ? La migration de vos données n’est pas une mince affaire et vous souhaitez vous tourner vers un prestataire de confiance ? Focus sur les 5 erreurs à éviter lorsque vous décidez de changer votre hébergeur web.

changer hébergeur web

Penser que changer d’hébergeur web est facile

Si vous pensez que la migration vers un nouvel hôte pour le stockage et la gestion des données sont faciles, détrompez-vous. Plusieurs paramètres sont à prendre en compte avant de prendre cette décision. N’oubliez pas qu’il s’agit quand même de l’identité de votre site web qui est en jeu, surtout si vous êtes dans le domaine du e-commerce.

Il faut en effet changer tout l’environnement technique, les supports ainsi que les serveurs des codes d’exécution de votre site. Bref, toute une procédure architecturale à remettre en place. Celle-ci pourrait avoir des conséquences sur l’appréciation des visiteurs de votre page internet.

Changer d’hébergeur web nécessite donc une longue préparation en amont. Vous trouverez plus de détails sur Impactmarketing.fr

Penser que votre nouveau prestataire vous livrera clé en main

Comme lorsque vous changez d’appartement, ce n’est pas votre déménageur qui préparera vos cartons.

Aussi c’est utopique de croire que votre nouvel hébergeur se chargera de tout. Ce dernier n’est qu’en charge de vous fournir une interface fonctionnelle.

La plupart du temps, c’est votre développeur qui s’occupe de la migration de votre site web. Cela consiste à :

  • Définir les objectifs et les contraintes
  • Installer une plate-forme cible
  • Étudier les solutions de repli
  • Qualifier votre site sur une plateforme cible

Cependant, certains hébergeurs proposent ces services gratuitement ou en option. Mais abstenez-vous au risque de perdre des fonctionnalités ainsi que certaines données de votre site web.

changer hébergeur web

Migrer sans faire de sauvegarde au préalable

C’est l’erreur à ne pas faire, car migrer des données sans sauvegarde est irréversible. Et tout serait à refaire. Les développeurs professionnels savent déjà qu’il faut toujours effectuer une sauvegarde d’informations. Mais si vous débutez dans le domaine, vous êtes maintenant avertis. Les systèmes de sauvegarde sont souvent automatisés, mais pas garanties. Enregistrez tous vos fichiers, vos mails, et vos données sur un disque dur externe.

Téléchargez également toutes vos données sur votre ordinateur et assurez-vous de vérifier que toutes vos informations y sont et qu’elles sont d’actualités.

Si vous n’êtes pas sûr que tout est prêt, vous pouvez repousser votre la date de votre migration. On n’est jamais trop prudent et mieux vaut tout préparer avec minutie avant de se lancer.

Ne pas acheminer le transfert de votre nom de domaine

Normalement votre nouvel hébergeur va faire une demande à votre ancien hébergeur. C’est une étape complexe, car elle consiste à :

  • Vérifier toutes les informations associées au nom de domaine
  • Déverrouiller le domaine est récupérer les codes de transferts
  • Demander le transfert du nom de domaine
  • Première étape de la validation du transfert
  • Deuxième étape de la validation du transfert.

Ces procédés prennent également du temps et nécessitent la communication de plusieurs entités. En effet l’administrateur du domaine, le titulaire et le détendeur des codes du transfert seront amenés à faire plusieurs échanges pour l’effectivité du transfert.

Vous en tant que propriétaire devez donc vous assurez que tous les prérequis ont été bien été respectés.

Ignorer les limitations

Sachez qu’un plan d’hébergement est toujours limité. Croire le contraire est illusoire pourtant certains hébergeurs web n’hésitent pas à faire l’éloge de leurs services pour de l’argent

Surveillez alors les restrictions suivantes :

  • Vous ne pouvez pas ajouter des statistiques
  • Pas de SSH ou de protocole de communication

Sachez par ailleurs que les restrictions peuvent ne pas être mentionnées par votre nouvel hébergeur. C’est là que vous devez être attentif. Aussi, lorsque vous changerez d’hébergeur internet, prenez soin de poser toutes les questions à votre prestataire.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Ces articles devraient aussi vous intéresser :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.